La création d'un vêtement enfant, de A à Z

La création d’un vêtement bébé et enfant chez Kelonii, c’est d’abord le choix du tissu. Parce que si ce sont les (grands) parents qui achètent, ce sont les petits qui les portent ! Donc le tissu doit être agréable à porter, coloré, ne « pas gratter ».

Une création pour les enfants

Les grands seront quant à eux sensibles à la qualité globale du tissu, peut-être à celui d’un coloris mixte, au choix du coton biologique, et à l’origine de ce coton.

Vaste question que cette dernière, sans nul doute l’une des plus complexes à laquelle Kelonii a été et est toujours confrontée.

S’affirmer créateur français de vêtement bébé et devoir acheter son tissu hors de France peut sembler incohérent. Pourtant, cela s’explique, mais pas d’un mot. Si cette (longue) réflexion vous intéresse, n’hésitez pas à consulter la page sur le made in France, en bas de cette page.

Un cahier des charges exigeant

En résumé, la première étape de la création des vêtements Kelonii a surtout consisté à sélectionner avec soin les matières premières, en prenant en compte le très exigeant cahier des charges que s’impose la marque.

La seconde étape a été pour la marque de choisir ses machines. Car oui, si les productions Kelonii sont des vêtements enfants faits main, ces mains actionnent naturellement des machines à coudre.

Quelles machines pour l’atelier ?

Pour l’heure, l’atelier n’est pas équipé de modèles industriels. Mais dispose tout de même d’une machine à coudre, d’une surjeteuse et d’une recouvreuse. Autant d’instruments qui ont été choisis pour satisfaire là encore au cahier des charges de l’entreprise : des coutures très robustes, parfois invisibles, très souvent sur plusieurs couches d’un tissu déjà épais… Un choix d’importance, donc.

Kelonii, un vêtement enfant fait main

  • blank

    L’ajusté

    30,00 34,00 
    Choix des options
  • Sale!
    Ensemble Sweat Ajusté Jaune

    L’ensemble sweat + ajusté

    À partir de 72,00 
    Sélectionner les options
  • Sale!
    Ensemble Sweat Poché Bleu

    L’ensemble sweat + poché

    À partir de 78,00 
    Sélectionner les options
  • blank

    Le poché

    36,00 42,00 
    Choix des options
  • blank

    Le sweat à poches

    44,00 48,00 
    Choix des options

Kelonii, créateur français d'un vêtement bébé artisanal

Après ces deux étapes clés, tissu et machines sont choisis, et la troisième s’apparente enfin à la création comme beaucoup l’envisagent : le patronage et le prototypage.

La difficulté majeure à prendre en compte ? Le caractère évolutif des vêtements Kelonii. Les personnes que cela intéresse le plus pourront consulter la page consacrée à cette particularité plus bas.

Pour les autres, expliquons simplement que les habits de la marque doivent couvrir en seulement trois tailles les dix tailles de la mode enfantine classique. Cela passe par des coupes spécifiques et l’ajout de bandes ajustables aux chevilles, aux poignets ou à la taille.

Les autres contraintes au niveau du patronage ? La nécessité de faire plaisir aux enfants avec des poches parfois traversantes (kangourou), l’envie de mêler harmonieusement les couleurs choisies, le besoin d’obtenir un assemblage qui ne soit pas trop long à réaliser.

Bien évidemment, tout cela demande d’essayer, de rectifier, d’améliorer… Souvent, ce sont les enfants de la maison qui profitent de ces tests. Mais Kelonii a également choisi de proposer, à petits prix, ces vêtements non finalisés à d’autres enfants. Des habits bientôt présents dans la boutique.

Les contraintes règlementaires

La dernière étape de la création est autant règlementaire que technique. En effet, créer un vêtement bébé artisanal, cela donne envie des mettre de jolis boutons, des petits cordons, bref, de produire un habit qui plaira aux plus petits.

Mais tout n’est pas si simple dans le monde de la confection de vêtements pour enfants. Et ce n’est pas plus mal d’ailleurs. Car si les considérations esthétiques sont importantes, celles qui concernent la sécurité des enfants le sont plus encore.

Concevoir les vêtements Kelonii, c’était donc prévenir les risques d’étouffement en cas d’ingestion d’un élément ou d’étranglement à cause d’un cordon, et donc respecter les exigences de sécurité imposées par la norme NF EN 14682, révisée pour la dernière fois en février 2015.

C’est pourquoi vous ne trouverez sur les habits de la marque ni bouton ni cordon coulissant, les sarouels affichant un faux cordon cousu uniquement décoratif.

Une création aux multiples étapes

Choix du tissu, choix des machines, patronage et prototypage, et enfin contraintes règlementaires : les étapes de la création d’un vêtement pour enfant sont plus nombreuses qu’il n’y paraît. Mais c’est en les respectant toutes que Kelonii peut proposer ses vêtements.

QUELLE TAILLE DE VETEMENT CHOISIR POUR MON ENFANT ?

Bébé grandit, son habit aussi ! Découvrez comment.

Le coton bio, pour la santé de l’enfant et de la planète.

Pour un vêtement qui dure au sein de la famille.

En direct d’un petit atelier de l’ouest lyonnais !

Le vêtement économique n’est pas issu de la fast fashion.

Une coupe qui accompagne la croissance de l’enfant.

STOCK & NOUVEAUTES : RESTEZ INFORME.E !